Wiki Avatar
Advertisement

La Tribu de l'Eau du Pôle Sud est la division sud de la Nation de l'Eau. Contrairement à sa soeur du nord, la tribu du sud est formée de nombreux petits villages, soumis à l'autorité de leur chef respectif.

Pendant la Guerre de Cent Ans, cette tribu fut soumise à de nombreux raids de la Nation du Feu, et était presque vaincue jusqu'à l'arrivée de l'expédition guidée par maître Pakku, apportant des guerriers, maîtres de l'eau, et guérisseurs. Au temps de l'Avatar Korra, la Tribu du Sud avait retrouvé sa splendeur d'antan, et colonisé en grande partie le Pôle Sud.

Gouvernement[]

Système de gouvernement : Chefferie fédérale parlementaire élective

Chef d’État : Chef de Tribu

Chef de gouvernement : Président du Conseil des Anciens

A l'origine, les villages de la tribu de l'Eau du Sud étaient dirigés chacun par un seul chef. En 100 APG, leurs rôles étaient juste d'être des chefs militaires; Hakoda dirigea par exemple la tribu du sud en 100 APG. A cette époque, la Tribu de l'Eau du Pôle Sud était une petite société.

Le Palais Royal de la Tribu de l'Eau du Pôle Sud est le siège du gouvernement du Sud.

Des années plus tard, la Tribu de l'Eau du Pôle Sud accepta l'autorité du Chef de la Tribu de l'Eau du Pôle Nord, mais conserva son autonomie. Un Conseil d'Anciens gouverna la Tribu, constitué de représentants des différents cités et villages. Le conseil se rassemblait dans le Palais Royal de la Tribu de l'Eau du Pôle Sud, siège officiel du gouvernement du Pôle Sud. Résidant au Nord, le chef de tribu n'était qu'un chef symbolique pour les Sudistes; ses devoirs principaux consistant en des tâches honorifiques et représentatives.

En temps de crise, cependant, le Chef de la Tribu de l'Eau du Pôle Nord pouvait prendre une importance plus grande dans la direction de la Tribu de l'Eau du Sud. L'intervention du Nord, cependant, n'était pas bien perçue par le Sud, comme ce fut le cas lorsque le Chef Unalaq intervint. Beaucoup de Sudistes voyaient Unalaq et ses forces comme des oppresseurs, démontrant le fort esprit d'indépendance du Sud.

Les citoyens de la Tribu de l'Eau du Pôle Sud ayant commis un crime avaient le droit à un procès avant d'être incarcérés. Les procès avaient lieu dans une salle d'audience dans le Palais Royal, où un juriste supervisait les procédures judiciaires.

Après la Guerre Civile de la Tribu de l'Eau, l'Avatar Korra déclara que la guerre était finie, et que la Tribu de l'Eau du Pôle Sud était dorénavant un état indépendant. La chefferie élit Tonraq comme nouveau chef.

Histoire[]

Fondation et croissance[]

À l'origine, la Tribu de l'Eau existait en tant que nation unique, uniquement basée au Pôle Nord. Cependant, à la suite de troubles civils, un grand groupe de guerriers, de maîtres de l'eau et de guérisseurs se sont rendus au pôle Sud pour créer une nouvelle confédération tribale composée de plusieurs chefferies autonomes. Les tribus du Sud ont finalement accepté de reprendre le chef du Nord comme souverain, à condition qu'on leur accorde l'autonomie et leur propre gouvernement pour les affaires internes[4]. Ainsi, les chefferies du Sud étaient gouvernées par un conseil suprême des anciens qui, à son tour, répondait au chef des tribus de l'eau. Pour le reste, les chefferies mineures travaillaient les unes avec les autres sur un pied d'égalité et jouissaient d'une large autonomie, y compris pour l'élaboration de leurs propres lois. Au fil du temps, les habitants du Sud se sont mariés dans la famille dirigeante du Nord, ce qui a renforcé les liens tribaux.

Malgré ce rapprochement politique, l'énorme distance géographique entre les deux sectes les a fait évoluer différemment. Même si leurs cultures étaient encore similaires - puisqu'elles ont conservé des coutumes et des célébrations communes jusqu'en 40 AG - les peuples du Nord et du Sud se sont développés de manière complètement différente en ce qui concerne la société et la politique. La Tribu de l'Eau du Sud était beaucoup moins hiérarchisée que celle du Nord, bénéficiant d'un haut degré d'égalité des sexes. Les membres de la tribu du Sud ont fini par construire une énorme cité intérieure qui est devenue leur centre politique et culturel et la tribu a commencé à prospérer, même si elle n'a jamais atteint la taille et l'importance du Nord. Certaines tensions subsistent entre les tribus sœurs, car certains habitants du Nord considèrent les habitants du Sud comme des barbares, tandis que d'autres, parmi ces derniers, estiment que le Nord est une société oppressive. Au cours de ces années, une tradition de célébration du festival des esprits des glaciers a vu le jour, au cours duquel les gens jeûnaient et méditaient, et les anciens de la tribu communiaient avec les esprits alors qu'ils dansaient dans le ciel pour créer les lumières du sud ; ce festival se terminait le jour du solstice d'hiver.

Les membres des tribus du Sud ont également commencé à voyager dans le monde entier. Un groupe de maîtres de l'eau du Sud a découvert le marais brumeux du Royaume de la Terre des milliers d'années avant la guerre de Cent Ans. Ils décidèrent d'y rester en raison de l'abondance de l'eau, donnant naissance à la Tribu du Marais Brumeux. Cependant, comme les membres de la tribu du Marais Brumeux sont restés isolés, les habitants du pôle Sud n'ont jamais eu connaissance de ces événements.

La stagnation économique et l'ère des pirates[]

Bien que la tribu de l'Eau du Sud soit restée relativement stable, elle n'a pas pu prospérer au même degré que sa tribu sœur. À la fin du 4ème et au début du 3ème siècle BG, le sud était comparativement faible en termes économiques et politiques, et considéré par les étrangers comme appauvri et technologiquement dépassé. À l'époque, il revendiquait les îles inhabitées de Chuje, mais était trop faible pour forcer le Royaume de la Terre à renoncer à ces îles. La faiblesse du Sud a contribué à ce que de nombreux Sudistes se lancent dans la piraterie comme profession pour obtenir la richesse et le pouvoir qu'ils ne pouvaient pas obtenir par des moyens légitimes. Le Sud ne disposant pas d'une marine professionnelle en raison du manque de bois indigène pour construire des navires de guerre, les pirates se sont rapidement répandus autour du pôle Sud, isolant encore davantage la Tribu des Eaux du Sud sur le plan économique. Une famille d'origine méridionale en particulier est devenue tristement célèbre en tant que chef de la Cinquième Nation, un peuple ethniquement mixte de corsaires qui parcourait les mers depuis des générations. La Tribu des Eaux du Sud a fini par désavouer l'arbre généalogique complet de Tagaka, chef de la Cinquième Nation à l'époque. Néanmoins, Tagaka s'est présenté comme le protecteur de la Tribu des Eaux du Sud, et a même tenté d'être nommé "Gardien du Pôle Sud". En 296 BG, la Cinquième Nation a été vaincue par une force dirigée par Yun, un homme du Royaume de la Terre présumé être l'Avatar. Par la suite, le principal politicien du Royaume de la Terre, Jianzhu, a demandé à Lu Beifong d'accorder un prêt au Sud pour qu'il puisse développer sa propre marine de haute mer afin de se protéger et de commercer dans ses eaux, assurant ainsi le progrès et la prospérité futurs. Les efforts de Jianzhu sont restés vains en raison des machinations de son rival politique, le chambellan Hui, et le patriarche Beifong a refusé d'accorder le moindre prêt. En conséquence, la tribu des eaux du sud est restée politiquement et militairement faible.

La Grande Guerre et la quasi-destruction[]

Avec le début de la Guerre de Cent Ans en 0 AG, la Tribu de l'Eau du Sud a pris les armes contre la Nation du Feu. Le Seigneur du Feu Sozin a ordonné à l'armée de la Nation du Feu d'attaquer la tribu au début du conflit,[19] mais elle a supporté ces attaques plutôt indemne. Vers 40 AG, cependant, le seigneur du feu Azulon a commencé à percevoir le Sud comme une menace pour son expansion et a ordonné à sa marine d'annihiler la force militaire de la tribu. En conséquence, la marine du feu a utilisé des forces de raid composées de maîtres du feu et de croiseurs afin de capturer ou de tuer autant de maîtres de l'eau du Sud que possible. Ce faisant, la Nation du Feu espérait détruire toute résistance dans le Sud. Malgré leur infériorité numérique, les maîtres de l'eau et les guerriers non-maîtres ont pu se défendre contre les raids grâce à une résistance acharnée, se targuant de victoires mineures telles que le piégeage réussi d'un navire de la Nation du Feu qui a fini par faire naufrage. Cependant, leur détermination ne fut pas suffisante et une série d'attaques systématiques laissa Hama comme seul maître de l'eau restant, avant qu'elle ne se rende. Après les destructions et les pertes de vies humaines que les raids ont causées, l'unité tribale a décliné et la capitale a été largement abandonnée. Les petites chefferies et tribus qui formaient la confédération du Sud se divisèrent et s'éparpillèrent à travers le Pôle Sud et tout contact avec la Tribu de l'Eau du Nord fut perdu. Beaucoup de Sudistes reprochèrent au Nord de les avoir abandonnés à la Nation du Feu et cherchèrent finalement à aider le Royaume de la Terre dans sa crise la plus profonde. Bien que le Sud ait été virtuellement vaincu, les raids se poursuivirent de la part des Raiders du Sud, qui attaquèrent la tribu mineure du chef Hakoda en 94 AG ; ils avaient été informés qu'il restait un maître de l'eau dans la tribu de l'Eau du Sud et furent ensuite chargés d'éliminer cette personne. Sachant que le maître de l'eau restant était sa fille de huit ans, Katara, Kya a donné sa vie en avouant au capitaine Yon Rha qu'elle était la personne qu'ils recherchaient. Sa mort a donné à la Nation du Feu l'impression que la lignée des maîtres de l'eau du Sud avait été complètement éradiquée, laissant Katara comme seule survivante connue. Au moins deux autres enfants maîtres de l'eau, Siku et Sura, sont nés plus tard et ont survécu en se cachant dans un village éloigné à l'est de la capitale, dans les profondeurs de l'intérieur du Pôle Sud, loin du littoral. Dans les dernières années de la Guerre de Cent Ans, la Tribu de l'Eau du Sud était en grande difficulté et au bord de l'extinction. Alors que sa population luttait pour survivre, de nombreuses traditions anciennes visant à apaiser les esprits ont été abandonnées ou oubliées, rendant la terre spirituellement déséquilibrée. En conséquence, les esprits en colère sont devenus sombres et ont formé l'Everstorm. De nombreux guerriers masculins restants ont quitté leurs chefferies pour le Royaume de la Terre afin de les aider contre la Nation du Feu, laissant la population de la tribu composée principalement de femmes âgées, d'âge moyen, de mères et de très jeunes enfants.

En 99 AG, Katara et Sokka ont découvert l'Avatar Aang, ce qui a conduit le Prince du Feu Zuko à faire un raid sur leur village et à capturer Aang. Sokka et Katara ont alors quitté le village pour tenter de sauver l'Avatar et ont commencé à voyager avec lui pour mettre fin à la guerre. Après le siège du Nord, un groupe de maîtres de l'eau et de guérisseurs de la tribu de l'eau du Nord a été envoyé dans le Sud pour aider à sa reconstruction, l'un d'entre eux étant le maître de la maîtrise de l'eau Pakku [Cette mission est devenue connue sous le nom de "Projet de reconstruction du Sud".

Le projet de reconstruction du Sud[]


Advertisement