Wiki Avatar
Advertisement


La Société pour une Nation Sûre était un groupe de miliciens bénévoles basé dans la capitale de la Nation du Feu. Ils ont été rassemblés par le Sergent Sung et Ukano en 102 APG pour lutter contre le nombre élevé d'enlèvements d'enfants dans la capitale qui auraient été perpétrés par des esprits sombres.

Histoire[]

Après de nombreuses disparitions d'enfants dans la capitale de la Nation du Feu, le Sergent Sung est allé chercher des ordres officiels du Seigneur du Feu Zuko au Palais Royal de la Nation du Feu, pour découvrir qu'il était introuvable. Ne voulant pas rester inactif, étant donné que son propre fils avait été enlevé plus tôt dans la nuit, Sung s'est rendu à Ukano chez lui pour informer l'homme de l'escalade de la situation et lui demander de l'aide pour résoudre le problème. Bien que réticent à agir sans les ordres officiels de son Seigneur du Feu, Sung a choisi de donner la priorité à la sécurité des enfants de la capitale et a réuni la Société pour une Nation Sûre, une milice bénévole.

La Société pour une Nation Sûre attaque

La Société pour une Nation Sûre a empêché des assaillants masqués d'enlever un enfant dans la capitale de la Nation du Feu.

La milice a défilé dans toute la capitale et a scandé "une nation forte est une nation sûre", tout en aidant Sung et ses hommes à imposer un couvre-feu obligatoire. Pendant ce temps, ils ont aperçu trois assaillants sur un toit avec un enfant et ont cru que ces personnes étaient les Kemurikage. Sous les ordres d'Ukano, plusieurs membres ont attaqué les assaillants avec la maîtrise du feu et ont réussi à empêcher l'enlèvement de l'enfant.

Ils ont continué à marcher dans les rues jusqu'au retour du Seigneur du Feu Zuko, condamnant le rassemblement d'un groupe de miliciens et l'application d'un couvre-feu sans son approbation. Il a suspendu Sung pour avoir porté atteinte à son autorité avant d'ordonner la dissolution du groupe, menaçant d'arrêter toute personne qui refusait de se soumettre.

Sur ordre d'Azula, Ukano a lancé une autre manifestation dans les rues de la capitale, qui a dégénéré en émeute lorsque le général Mak a placé la milice en état d'arrestation. Pendant le chaos, Ukano s'est enfui en lieu sûr tandis que Kei Lo a été arrêté alors qu'il n'était qu'un passant. En quelques heures, la foule en colère a été réprimée et la plupart des membres de la Société pour une Nation Sûre ont été appréhendés et transportés à la prison de la capitale pour interrogatoire.

Membres[]

  • Hing
  • Sergent Sung - leader
  • Ukano - leader

Références[]

Voir aussi[]

Advertisement