Wiki Avatar
Advertisement

Cette page comprend les relations d'Amon avec d'autres personnages dans le Monde d'Avatar. Amon était un homme mystérieux qui menait les Égalitaristes dans une guerre autoproclamée contre les maîtres. En tant qu'ancien dirigeant d'une organisation révolutionnaire, Amon utilisa ses capacités de manipulation pour réussir, détournant les non-maîtres de fonds de sa cause, et assurant que ses ennemis, et à un moment donné l'Avatar Korra, étaient trop immobilisés par la terreur pour combattre efficacement sa révolution.

Famille[]

Tarrlok[]

« - Notre père nous a fait prendre ce chemin ; et le destin nous a opposé. J'aurais du partir avec toi quand nous étions enfants.
- Pars avec moi maintenant. Nous avons une seconde chance ; pourquoi ne pas tous recommencer à zéro. Je t'en prie, je n'ai plus que toi au monde.
 »
Tarrlok et Amon.

Noatak et Tarrlok

Amon et Tarrlok enfants.

Noatak était le frère aîné de Tarrlok, qu'il protégeait quand ils étaient enfants. La soif de Noatak de défendre son frère contre le monde continua au point où il se leva contre leur père, Yakone, quand Tarrlok lutta pour apprendre à maîtriser l'eau et plus tard le sang. Tarrlok a noté que même dans son enfance, Noatak voulait que tout le monde soit traité équitablement et justement. Quand Yakone força Noatak et Tarrlok à se liguer l'un contre l'autre, Noatak obéit. Cependant, Tarrlok a refusé de maîtriser le sang après avoir éprouvé la douleur que cela causait, ce pour quoi Yakone l'a traité de faible et a menacé de le battre. Noatak est intervenu en utilisant la maîtrise du sang sur son père, le dénonçant comme le véritable faible. Il a insisté pour que Tarrlok et lui fuient, mais Tarrlok a refusé par amour pour leur mère. Noatak a désigné son frère comme faible et il s'est enfuit de sa famille. Yakone et Tarrlok ont supposé que Noatak était mort dans la tempête de neige et n'ont plus jamais entendu parler de lui.

Plusieurs années plus tard, Noatak a pris l'identité d'Amon. Tarrlok ne savait pas que son frère était le chef des Égalitaristes et, afin d'obtenir le pouvoir au sein du Conseil, il a lancé des attaques agressives contre la révolution égalitariste et les profanes. Amon, Le Lieutenant et quelques bloqueurs de chi rencontrèrent Tarrlok alors qu'il était sur le point de quitter la pièce où il détenait Korra. Menacé de se faire priver de sa maîtrise, Tarrlok se mit à rire de cette déclaration et tenta de maîtriser leur sang. Bien que soumettant avec succès tous les hommes de main d'Amon, Amon lui-même fut capable de résister au contrôle de Tarrlok. Incapable d'être détenu, Amon a facilement maîtrisé Tarrlok et a pris la maîtrise de son jeune frère.

Après avoir occupé avec succès l'Île du Temple de l'Air, Amon y a emprisonné son frère pour qu'il puisse le surveiller de près. Pendant son absence, Tarrlok révéla l'identité d'Amon à l'Avatar Korra et Mako par dégoût de ce que lui et Noatak étaient devenus. Tarrlok expliqua que, tandis que Noatak fondait la révolution sur un mensonge, il pensait que Noatak pensait que la maîtrise était la source de la souffrance du monde basée sur leur horrible passé partagée. Korra et Mako ont utilisé cette information pour exposer Amon devant ses partisans, lui faisant perdre la Révolution.

Amon et Tarrlok

Amon et Tarrlok adultes.

Quand il s'est échappé, Noatak est rapidement retourné à son frère et s'est excusé pour ce qu'il lui avait fait. Tarrlok s'est également excusé, disant qu'il aurait dû partir avec lui quand ils étaient enfants. Noatak demanda par la suite à Tarrlok de s'échapper avec lui, car il était la seule chose qui lui restait, et Tarrlok le suivit loin de l'Île du Temple de l'Air.

Ensemble, ils ont quitté la Cité de la République sur un hors-bord à moteur égalitariste. Noatak, qui conduisait le bateau, parlait gaiement de leurs retrouvailles et de leur avenir, commentant même qu'il avait oublié le son de son propre nom. Tarrlok lui a assuré que les choses seraient "comme avant", ce qui a apporté une larme aux yeux de Noatak. Cependant, Tarrlok a utilisé un gant électrifié qu'il a trouvé sur le bateau pour électrocuter le réservoir de carburant, se suicidant avec son frère dans l'explosion qui en résulte.

Yakone[]

« Nous sommes d'abord tes fils, pas les instruments de ta vengeance. »
Noatak à son père Yakone.


Yakone et Noatak

Yakone et un jeune Amon.

Noatak était le fils préféré de Yakone, mais était souvent en désaccord avec les abus verbaux de son père envers Tarrlok. Yakone a amené ses fils à de nombreux voyages de chasse et leur a enseigné la maîtrise du sang. Au cours d'un incident, Yakone a forcé ses fils à se maîtriser mutuellement le sang. Tarrlok a refusé et Noatak l'a défendu, maîtrisant même le sang de son propre père ; Noatak s'enfuit de la Tribu de l'Eau du Nord et devint bientôt le chef des Égalitaristes. Yakone et Tarrlok ont passé plusieurs jours à chercher Noatak, mais ils ne l'ont jamais trouvé, à supposer qu'il soit mort dans une tempête de neige. Yakone est mort plusieurs années plus tard.

Femme de Yakone[]

« C'est là-bas qu'il a rencontré ma mère, une femme affectueuse et attentionnée. »
Tarrlok à Korra au sujet de la mère d'Amon.

Selon Tarrlok, leur mère était une "femme chaleureuse et attentionnée" qui aimait profondément ses fils et son mari. Cependant, contrairement à Tarrlok, Noatak ne semblait pas se préoccuper de l'effet qu'aurait la fuite sur sa mère. Quand Noatak s'est enfui, elle n'a plus jamais été la même.

Anciens alliés[]

Les Égalitaristes[]

« Merci à tous d'être ici à mes côtés dans cette occasion historique ! »
Amon aux Égalitaristes.


Amon avec ses Égalitaristes

Amon et ses Égalitaristes.

Amon était le chef des Égalitaristes, un groupe de militants qui croyaient que tout le monde devait être égal et voulait éliminer la maîtrise des éléments du monde. Il les commandait et semblait leur avoir appris un style de combat connu sous le nom de "blocage du chi". Ils étaient connus pour aller à l'extrême pour leur cause, avec Amon bloquant la maîtrise et attaquant la Cité de la République au nom des Égalitaristes.

La réputation d'Amon a été gâchée après que ses partisans l'aient vu maîtriser l'eau après le rassemblement de victoire des Égalitaristes.

Hiroshi Sato[]

« - Il y a tellement longtemps que je rêve de voir ça.
- Je comprends. L'heure est enfin venu pour les Égalitaristes de prendre possession de la Cité de la République.
 »
Hiroshi Sato et Amon durant l'attaque sur la Cité de la République.


Hiroshi Sato et Amon

Amon et Hiroshi Sato.

Après le meurtre de Yasuko, sa femme, des mains de la Triade de l'Agni Kai, Hiroshi Sato a développé une haine envers les maîtres et est devenu un fervent partisan des idées d'Amon, promettant sa loyauté envers la cause d'Amon. Sato a commencé à fabriquer des armes pour le régime égalitariste dans une usine secrète dissimulée sous son domaine privé. En raison de son ingéniosité, l'arsenal d'armes des Égalitaristes consistait en des gants électrifiés, des mechas et des biplans.

Hiroshi était l'un des bras droits d'Amon, et Amon considérait Hiroshi comme l'un des partisans les plus utiles des Égalitaristes et comme un atout précieux pour le mouvement égalitariste. L'étendue de leur relation l'un avec l'autre était par l'intermédiaire des assurances d'Amon qu'Hiroshi aurait bientôt sa fille.

Le Lieutenant[]

« - Espèce de traître ! J'ai consacré ma vie à votre cause !
- Vous m'avez été très précieux, Lieutenant !
 »
Le Lieutenant et Amon après que le premier ait découvert la vérité à propos du dernier.


Les Égalitaristes regardent Korra s'enfuir

Le Lieutenant et Amon.

En tant que bras droit et second sur les troupes égalitaristes, Amon et son lieutenant avaient une relation de confiance l'un avec l'autre. Le chef lui faisait souvent confiance pour rassembler certaines informations ou effectuer d'autres tâches diverses qui l'aideraient dans sa guerre pour l'égalité. Le Lieutenant était généralement chargé de communiquer à Amon les nouvelles sur les progrès de la mission et les mouvements de leurs ennemis. Comme Amon, le Lieutenant avait une haine pour les maîtres et croyait qu'il n'y avait plus de place pour eux dans le monde. Il était prêt à suivre les ordres d'Amon et il l'a fait sans poser de questions. Comme les autres Égalitaristes, le Lieutenant accompagna Amon lors d'apparitions publiques et se battit contre ses ennemis, comme lors de l'attaque dans l'Arène de la Ligue des Maîtres.

Le Lieutenant a découvert la véritable identité d'Amon et a vu cela comme une trahison envers lui et les Égalitaristes, croyant qu'Amon n'était rien de plus qu'un menteur et un hypocrite. Il a tenté d'attaquer Amon, mais celui a maîtrisé son sang pour le lancer dans une pile de poteaux de bois. Cependant, avant cela, il a remercié le Lieutenant pour ses services.

Ennemis[]

Les Maîtres[]

« La seule chose que la maîtrise a apporté à ce monde c'est la souffrance. Elle a été l'origine de tous les conflits, de toutes les guerres. Mais bientôt, tout cela va changer. »
Amon annonçant son opinion sur la maîtrise durant La Révélation.


Amon supprime la Maîtrise du Feu

Amon a supprimé la maîtrise de Zolt l'Éclair.

Amon avait une haine intense pour les maîtres qui a d'abord développé de ses sentiments antagonistes envers son père, qui l'a forcé, lui et son frère, à maîtriser le sang d'animaux et éventuellement le leurs. Des années plus tard, Amon était devenu le chef des Égalitaristes et, après avoir rassemblé assez de membres, il a lancé une révolution anti-maîtrise pour débarrasser la Cité de la République et finalement le monde de tous les maîtres. Quand l'Avatar Korra est venue à la Cité de la République, Amon a dévoilé sa capacité à enlever la maîtrise d'une personne, la peur qui frappe à jamais dans le cœur de tous les maîtres de la Cité de la République. Amon ne serait arrêté à rien pour s'assurer que tous les maîtres soient retirés du monde au nom de l'égalité. Le désir d'égalité d'Amon se reflétait dans ses méthodes, comme il ne tue jamais de personne, il ne leur enlève que leur maîtrise.

Korra[]

« Je vous avais dit que je vous détruirais. »
Amon rappelant à Korra de la menace qu'il lui avait fait sur l'Île du Mémorial de Aang.


Amon menace Korra

Amon et Korra.

Depuis qu'Amon a estimé que l'Avatar avait échoué l'humanité et que la maîtrise était la cause ultime de la souffrance du monde, Korra, en tant qu'Avatar et maître ultime, était son adversaire naturel dans sa lutte pour un monde privé de maîtres. Amon a rencontré Korra pour la première fois quand il lui a tendu une embuscade à l'Île du Mémorial de Aang après qu'elle l'ait défié en duel. Bien qu'il l'ait eu là où il le voulait, il décida de ne pas lui enlever sa maîtrise, pensant que cela la ferait voir comme une martyre pour les autres maîtres du monde, mais menaça néanmoins de la détruire une autre fois. En dépit de son animosité envers elle, Amon reconnut les capacités de maîtrise de Korra, avertissant le Lieutenant et les autres Égalitaristes de ne pas la sous-estimer en essayant de la récupérer dans la boîte en métal dans laquelle Tarrlok l'emprisonnait.

Mako[]

« Vous m'impressionnez. Personne avant vous n'avait réussi à prendre le dessus sur moi. C'est presque dommage de priver quelqu'un d'aussi talentueux de sa maîtrise. Enfin, presque. »
Amon après que Mako l'air rapidement pris au dépourvu.


Mako foudroie Amon

Mako a utilisé les éclairs contre Amon.

Mako était un maître du feu, et par conséquent, était un ennemi d'Amon. Après qu'Amon ait pris la maîtrise de Korra au rassemblement de victoire des Égalitaristes, il tenta de prendre également celle de Mako. Cependant, Mako frappa rapidement Amon avec des éclairs, le repoussant suffisamment longtemps pour que Mako attrape Korra et tente de s'enfuir. Mako a été rapidement rattrapé par Amon, qui a déclaré que la pensée rapide du maître du feu l'avait impressionné, et qu'il était "presque dommage de prendre la maîtrise de quelqu'un de si talentueux". Après qu'Amon ait été renversé par la fenêtre et exposé comme un maître de l'eau par Korra, il a esquivé la maîtrise du feu de Mako et s'est échappé rapidement.

Police du Métal[]

« - Mes légions de maîtres du métal sont sur les traces d'Amon et c'est ma faute. Tarrlok avait raison, je n'ai pas réussi. Dès demain matin, je remettrai ma démission.
- Non ! Tu ne peux pas et tu ne dois pas renoncer !
- Je ne renonce pas. Je vais retrouver mes protecteurs de la paix et me débarrasser d'Amon. Mais je vais le faire avec mes règles : en dehors de la loi.
 »
Lin Beifong et Tenzin après la bataille à l'usine égalitariste.

En tant que garde principal de la ville, Lin Beifong et ses officiers ont tenté d'arrêter toutes les menaces à la Cité de la République. Étant l'un des ennemies naturels d'Amon, ils ont essayé de l'arrêter à tout prix. Après avoir été capturé lors de la bataille à l'usine égalitariste, les Égalitaristes ont mentionné que les officiers seraient amenés à Amon. Cependant, après l'évasion, Lin Beifong a décidé de démissionner de son poste de chef de la police afin de poursuivre Amon sans que la loi ne restreigne ses actions. Les maîtrises des officiers capturés furent toutes enlevées avant que Lin Beifong ne les libère.

Chauves-Loups des Chutes Blanches[]

« Je pense avoir toute votre attention, maîtres de la Cité de la République. Une fois encore, les Chauves-Loups ont remporté le championnat de la Ligue des Maîtres. Il est normal que vous fêtez ces trois brutes qui ont remporté malhonnêtement cette victoire. Car chaque jour, vous menacez et insultez vos compatriotes profanes. Exactement comme ce sont comportés les Chauves-Loups face à leurs adversaires. Ces maîtres étaient sensés être les meilleurs du monde et pourtant, il m'a suffit de quelques instants seulement pour les nettoyer de leur impureté. Que cela soit un avertissement pour vous tous les maîtres ici présents : si l'un d'entre vous se mettait en travers de mon chemin, il subirait le même sort. »
Amon avait avoir privé les Chauves-Loups de leur maîtrise.


Tahno a été privé de sa maîtrise

Amon a enlevé la maîtrise de Tahno.

En tant qu'équipe de la Ligue des Maîtres, les Chauves-Loups étaient des ennemis d'Amon. Pendant l'attaque sur l'Arène de la Ligue des Maîtres, Amon et plusieurs Égalitaristes sont apparus devant les Chauves-Loups. Les Chauves-Loups ont essayé de les repousser, mais ils ont été vaincus sans effort. Tahno a tenté de demander à Amon de ne pas lui prendre sa maîtrise, allant même jusqu'à offrir les gains du championnat. Après avoir pris leur maîtrise, Amon a jeté les Chauves-Loups à l'eau. Pendant le discours d'Amon, il a parlé des Chauves-Loups, affirmant qu'il était approprié que les maîtres dans l'auditoire fêtent "trois intimidateurs qui on triché sur leur chemin vers la victoire", puisqu'ils menaçaient et maltraitaient les non-maîtres chaque jour. Il a également mentionné que "les débarrasser de leur impureté" ne lui a pris que quelques instants, même s'ils étaient considérés comme les meilleurs maîtres du monde. Il l'a utilisé comme un avertissement à tous les autres maîtres, menaçant de faire la même chose pour eux si ils se tenaient sur son chemin.

Conseil de la République Unie[]

« Comme vous devez le savoir, le Conseil de la République m'a déclaré ennemi public numéro un. Ceci prouve une fois encore que les maîtres dictateurs de cette cité ne reculeront devant rien pour réprimer notre révolution. »
Amon à la radio après que le Conseil de la République Unie l'ait déclaré comme leur cible prioritaire.

En tant qu'ennemi public numéro un de la ville, Amon considérait le Conseil comme une menace pour ses plans. Quand il a exigé de fermer l'Arène de la Ligue des Maîtres, le Conseil a presque satisfait à sa demande, mais, après l'intervention de Lin Beifong, les conseillers ont changé d'avis et ont balayé son avertissement. Cependant, ce mouvement a été bénéfique pour Amon car il lui a permis de démontrer publiquement son pouvoir d'enlever la maîtrise. Le conseil a été impuissant à l'arrêter et n'a pas réussi à l'appréhender par la suite.

Plus tard, Amon a commencé son attaque pour prendre la place de la Cité de la République, commandant les Égalitaristes pour enlever les membres du conseils. Les Égalitaristes ont seulement échoué à capturer Tenzin et, pendant un certain temps, il était le seul membre restant du Conseil. Plus tard, cependant, Tenzin a tenté de s'échapper avec sa famille, et Lin Beifong s'est sacrifiée pour sauver les maîtres de l'air. Cependant, cela ne suffisait pas, car la famille a été finalement capturée. Amon a montré plus tard son intention de retirer la maîtrise de Tenzin et ses enfants lors d'un rassemblement d'Égalitaristes, mais a été interrompu par Korra et Mako, qui ont libéré le membre du Conseil et sa famille.

Advertisement