Wiki Avatar
Advertisement


La Révolution Anti-Maîtrise, appelée également la Révolution des Égalitaristes, a été une période de bouleversement social et politique radicale dans la République des Nations Unies autour de 170 APG. Pendant de nombreuses années, la République Unie et la Cité de la République en particulier ont connu des conflits sociaux croissants entre les maîtres et les profanes, alors que ces derniers se sentaient opprimés par les maîtres des triades et un système politique contrôlé par des puissances étrangères. En 170 APG, le Conseil de la République Unie, qui était l'organe directeur de la République, se composait uniquement de maîtres, ajoutant au sentiment d'oppression. Dans cette situation, un mouvement révolutionnaire appelé "Les Égalitaristes" a initié une insurrection, dirigée par le mystérieux Amon et secrètement armée par l'industriel Hiroshi Sato.

Aidé par son pouvoir de priver entièrement les gens de leur maîtrise, Amon appela ses partisans pour mettre fin à l'oppression des profanes des mains des maîtres dans toute la Cité de la République, et finalement dans le monde entier, en éradiquant complètement la maîtrise. Leur pouvoir croissant a conduit le Conseiller Tarrlok à augmenter la densité de son intransigeante politique anti-Égalitaristes, mais cela a seulement renforcé le mouvement anti-maîtrise et a mené à la chute éventuelle de Tarrlok. Au fil du temps, les Égalitaristes sont devenus assez puissants pour contester ouvertement le gouvernement et l'Avatar. En automne de 170 APG, la Cité de la République est tombée dans un soulèvement des Égalitaristes et le Conseil de la République Unie a été renversé. Le mouvement s'est effondré, cependant, après que l'Avatar Korra ait révélé qu'Amon était un maître du sang, mettant fin de manière efficace à la révolution. En conséquence, les Égalitaristes ont été considérablement affaiblis, mais pas vaincus. De nombreux Égalitaristes continuent leur résistance et possèdent encore un grand nombre d'armes et d'armes lourdes.

La révolution anti-maîtrise a eu un impact majeur sur la politique mondiale, puisqu'elle a lancé un dialogue mondial sur la représentation des non-maîtres. Dans la République Unie, il a été reconnu que le conseil étranger non élu n'était plus apte à gouverner le pays ; en conséquence, il s'est dissous en faveur de la naissance du nouveau gouvernement présidentiel. Par la suite, le premier Président élu par la majorité des non-maîtres était un profane nommé Raiko.

Histoire[]

Prélude et étapes préliminaires[]

Les tensions entre maîtres et non-maîtres ont une longue tradition. Pendant des milliers d'années, de nombreuses maîtres ont utilisé leurs pouvoirs pour atteindre un statut social plus élevé et exploiter des non-maîtres qui se sentaient souvent marginalisés. Bien qu'aucun mouvement anti-maîtrise organisé n'ait été connu avant les Égalitaristes, il existait des groupes tels que la secte Kang Shen qui tentaient de renforcer le pouvoir des non-maîtres face aux agresseurs. La Cité de la République, ainsi que son prédécesseur, Cranefish Town, ont souffert de criminels courroucés et de maîtres suprématistes, ce qui a suscité un ressentiment grandissant parmi la population non-maître de la colonie. Dans le même temps, les nouvelles technologies ainsi que l’art du blocage du chi ont finalement permis aux non-maîtres extrémistes de combattre efficacement les maîtres, ce qui leur donnait l’espoir de prendre le dessus dans la lutte contre les maîtres.

Après la mort de l'Avatar Aang, un homme masqué du nom d'Amon s'est élevé au pouvoir en exploitant l'absence de l'Avatar et les tensions croissantes entre les maîtres et les non-maîtres. Par la suite, il a orchestré une révolte, aux côtés de ses Égalitaristes, contre tous les maîtres. L'insurrection principale des Égalitaristes s'est produite dans la Cité de la République, où ils ont luté contre les maîtres en utilisant les bloqueurs de chi et une gamme impressionnante d'armes pour s'opposer aux Forces de Police et à l'Avatar Korra. Simultanément, le Conseiller Tarrlok a perçu la révolution comme une opportunité de gagner la Cité de la République, puisque son père Yakone n'avait pas réussit à le faire quarante-deux ans plus tôt.

La Révélation[]

Article principal: La Révélation

Amon supprime la Maîtrise du Feu de Zolt l'Éclair.

Peu de temps après l'arrivée de l'Avatar Korra dans la Cité de la République, Amon a organisé un grand rassemblement de citoyens profanes dans lequel il a expliqué que les esprits lui avaient permis de retirer la maîtrise de quelqu'un de manière définitive. Pour prouver cela, le chef des Égalitaristes a rapidement tenu une manifestation dans laquelle il a enlevé la maîtrise de trois membres de la Triade de la Triple Terreur. Capturé par les Égalitaristes en compagnie de ces membres de gang, Bolin devait être le dernier maître à être privé de sa maîtrise, mais en raison d'une distraction causée par l'Avatar, Mako a pu le sauver de ce sort.

Une Milice à succès[]

Finalement, lorsque des nouvelles de la capacité d'Amon à enlever la maîtrise ont fait surface dans la ville, le Conseiller Tarrlok a mis en place un groupe de travail afin de lutter contre la menace des Égalitaristes et a déclaré Amon ennemi public numéro un. Après avoir recruté l'Avatar Korra dans l'équipe, le groupe a tenté de frapper avec succès un camp d'entraînement des bloqueurs de chi, en vainquant et en capturant tous les Égalitaristes.

Attaque sur l'Arène de la Ligue des Maîtres[]

Article principal: Attaque sur l'Arène de la Ligue des Maîtres

Avant le match final du Tournoi de la Ligue des Maîtres, Amon a menacé le Conseil de la République Unie par radio pour fermer l'arène et annuler l'évènement, ou il y aurait "des conséquences graves". Cependant, le Conseil a décidé d'ignorer l'avertissement et de laisser le match avoir lieu selon les conseils de l'Avatar et du Chef Lin Beifong. Les policiers de métal ont par la suite reçu l'ordre de patrouiller dans la région sous la supervision du chef de la police.

En réalité, cependant, c'était le plan d'Amon que le match aurait lieu comme prévu. Cela a permis aux Égalitaristes de mener une embuscade à l'arène. Après la conclusion du match, plusieurs Égalitaristes qui se sont posés comme des spectateurs ordinaires ont étourdi les officiers et les autres maîtres résistants avec des gants électrifiés, créant une distraction qui a permis à Amon et à ses subalternes d'avoir leur chance d'entrer sur le ring. Le raid a permis à Amon de démontrer ses capacités au public en "purifiant" les Chauves-Loups des Chutes Blanches de leur maîtrise. Le leader égalitariste a ensuite prononcé un discours sur la révolution et son but, déclarant la guerre à tous les maîtres. Sans tenir compte d'un affrontement avec l'Avatar et le chef de la police sur le toit de l'arène, ils ont réussi à s'échapper à bord d'un dirigeable.

Bataille dans l'Usine des Égalitaristes[]

Article principal: Bataille à l'Usine Égalitariste

Les Égalitaristes ont lutté avec leurs nouveaux mechas.

Après l'attaque sur l'arène, le lieu a été fermé et la Police du Métal a commencé une enquête sur la source de l'armement des Égalitaristes. Au début, Brocoli et Compagnie semblait être le fournisseur de l'arsenal des Égalitaristes, menant à l'arrestation du propriétaire Lau Gan-Lan, mais une enquête plus approfondie a montré que Hiroshi Sato avait fabriqué les armes grâce à un informateur. La police a procédé à l'enquête sur le Domaine de Sato et a découvert une usine égalitariste cachée dans l'atelier d'Hiroshi. Une courte bataille s'ensuivit et les nouveaux mechas de Sato ont réussi à vaincre Tenzin, le chef Beifong, Korra et plusieurs policiers. Cependant, Mako et Bolin sont entrés dans l'usine pour aider le groupe, et avec l'aide d'Asami Sato, ils ont pu s'échapper.

La traîtrise du Conseiller Tarrlok[]

Quand le Chef Beifong a démissionné de ses fonctions, Tarrlok a profité de cela et a convaincu son successeur Saikhan de placer les forces de police sous son commandement pour combattre les Égalitaristes. Korra et Tenzin savaient que les manipulations de Tarrlok donnaient au conseiller une plus grande puissance et un plus grand contrôle sur la Cité de la République et l'ont confronté. Tarrlok a demandé à Korra de rejoindre sa milice, auquel elle a refusé, recevant un avertissement de celui-ci pour rester hors de son chemin. Au lieu de cela, elle a formé une nouvelle équipe de l'Avatar avec Mako, Bolin et Asami et a commencé à patrouiller dans la Cité de la République. L'équipe de l'Avatar s'est impliquée dans une escarmouche avec des Égalitaristes et les a assommés avant que la milice de Tarrlok n'arrive contrariant beaucoup le conseiller.

Le conflit entre les tendances radicales et modérées a menacé de progresser.

Tarrlok a mit en place une loi mettant en place un couvre-feu et a arrêté des profanes innocents dans le Quartier des Plaines du Dragon sur de fausses accusations. L'Équipe de l'Avatar a tenté de les libérer, mais tous ses membres, à l'exception de Korra, ont été arrêté à leur place. Korra a ensuite essayé d'intimider le conseiller traître à l'Hôtel de Ville pour libérer ses amis et les profanes innocents, mais les remarques de Tarrlok à propos de lui-même et de l'Avatar qui "vont à des longueurs extrêmes pour obtenir ce qu'ils veulent", ainsi que la réfutation de Korra que Tarrlok était "juste aussi mauvais qu'Amon", a culminé en un duel féroce. Une Korra fortement griffée a réussi à couper la source d'eau de Tarrlok et s'est préparé à le vaincre jusqu'à ce que Tarrlok l'étourdisse avec sa maîtrise du sang. Tarrlok a immédiatement attaché Korra et l'a emmenée jusque dans une planque dans la montagne.

Capture et nettoyage du Conseiller Tarrlok[]

Amon battant le Conseiller Tarrlok.

Après avoir kidnappé l'Avatar Korra et l'avoir emprisonné dans une cage, Tarrlok est retourné à la Cité de la République où il a déclaré faussement que les Égalitaristes étaient responsables de la capture de l'Avatar. Les secrets de son enlèvement de Korra et ses capacités à maîtriser le sang, cependant, ont rapidement été révélés. Il est retourné à sa cachette dans les montagnes, dans l'intention de commencer une nouvelle vie et de prendre Korra en otage. Il est revenu à l'étage principal du bâtiment et a été accueilli par Amon, le Lieutenant et quelques bloqueurs de chi. Une courte bataille a eu lieu dans laquelle Tarrlok a maîtrisé le sang de tous les bloqueurs de chi et le Lieutenant et les a plaqués au sol. Amon, cependant, a pu utiliser sa propre maîtrise du sang pour résister à celle de Tarrlok, bien qu'avec une difficulté initiale, et a procédé à éliminer les capacités de maîtrise de Tarrlok. Le Lieutenant et les bloqueurs de chi ont ensuite reçu comme commande de récupérer l'Avatar ; le Lieutenant a électrocuté la cage de Korra, dans but de la mettre k.o. . Le plan a échoué et Korra a utilisé sa maîtrise pour échapper facilement sur le côté de la montagne. Amon a choisi de ne pas la poursuivre et a emmené le conseiller voyou comme prisonnier.

Bataille pour la Cité de la République[]

Article principal: Bataille pour la Cité de la République

Les navires de guerre des Forces Unies ont été défaits par les attaques rapides des biplans égalitaristes.

Peu de temps après que Korra a été sauvée, les Égalitaristes ont lancé une attaque aérienne sur la Cité de la République. À l'aide d'une flotte d'aéronefs, les Égalitaristes ont bombardé de nombreuses parties de la métropole. Finalement, la flotte s'est dirigée vers l'Île du Temple de l'Air, incitant Tenzin et sa famille à fuir sur Oogi. L'Île du Temple de l'Air a été capturée, avec une grande partie de la ville. C'est à ce moment-là que le Général Iroh et les Forces Unies ont commencé leur approche de la ville en espérant vaincre les Égalitaristes. Peu de temps après l'arrivée des forces unies, plusieurs biplans sont venus arrêter les navires de guerre et ont réussi à décimer la flotte. Dans la bataille qui a suivie, Korra a sauvé le général Iroh après qu'il ait été blessé par une bombe.

Peu de temps après, Bolin, Asami et Iroh se sont mis en route pour détruire l'aérodrome des Égalitaristes, tandis que Korra et Mako se sont dirigés vers l'Île du Temple de l'Air pour affronter Amon. Les premiers ont été capturés, cependant, lors de l'arrivée à l'aérodrome Égalitariste. Là, Hiroshi Sato a révélé connaître la position de la Deuxième Division des Forces Unies et que ses biplans étaient sur le point de tenter de la détruire. Le trio a pu s'échapper après cette révélation et a tenté d'arrêter l'attaque égalitariste. Le général Iroh a détourné un biplan égalitariste qui était sur le point de décoller et l'a utilisé pour détruite avec succès le reste de l'armada biplan avant qu'elle puisse atteindre et détruire la flotte de cuirassés de Bumi.

Pendant ce temps, Bolin et Asami ont détruit l'avion sur le sol ainsi que les pistes d'atterrissage pour empêcher les renforts égalitaristes de décoller. Cependant, Hiroshi Sato est intervenu et a fait face à sa fille. Après une brève bataille, Hiroshi a été capturé, avec tous les biplans ainsi que les pistes d'atterrissage détruites.

Défaite d'Amon[]

Article principal: Ralliement de victoire des Égalitaristes

Le Ralliement de Victoire des Égalitaristes a été tenu dans l'Arène de la Ligue des Maîtres.

En attendant, Korra et Mako ont atteint l'Île du Temple de l'Air, où ils ont trouvé Tarrlok emprisonné dans le grenier. Il a révélé qu'il était le frère d'Amon et qu'Amon était un maître de l'eau et du sang. Avec cette nouvelle, Mako et Korra ont infiltré le rassemblement de victoire des Égalitaristes et ont exposé Amon comme un imposteur. Amon, cependant, a enlevé son masque, révélant sa cicatrice qu'il a prétendu avoir obtenu d'un maître du feu, ce qui a amené les partisans d'Amon à se retourner contre Korra.

Amon a retenu l'attention de Korra en révélant qu'il avait capturé Tenzin, Jinora, Ikki et Meelo. Mako et Korra ont attaqué Amon et les bloqueurs de chi sur scène. Korra a libéré les maîtres de l'air et s'est caché avec Mako ailleurs dans l'arène. Amon a réussi à localiser le duo et a utilisé sa maîtrise du sang pour supprimer les capacités de maîtrise de l'Avatar. En réponse, Mako a momentanément assommé Amon avec des éclairs, a ramassé Korra et a fui dans un couloir. Le chef des Égalitaristes les a poursuivi, subjuguant Mako et se prépara à le priver de sa maîtrise. Korra, cependant, a réussi avec succès à arrêter Amon en utilisant la maîtrise de l'air.

L'identité d'Amon comme maître de l'eau est exposée.

Elle l'a fait passer par la fenêtre pour qu'il atterrisse dans la baie, où il n'avait pas d'autres choix que d'utiliser sa maîtrise de l'eau pour se sauver, divulguant ainsi sa véritable identité à ses partisans. La cicatrice d'Amon était fausse, puisqu'elle s'effaça dans l'eau. Il s'est échappé et a libéré Tarrlok, les deux procédant à la fuite de la ville sur un bateau à moteur que Tarrlok a plus tard fait exploser, les tuant tous les deux.

Conséquences[]

Après l'échec de la Révolution, les membres restants des Égalitaristes ont été disséminés dans le sous-sol de la Cité de la République et ont généralement un faible profil, car ils avaient perdu leur crédibilité. Cependant, alors que la Révolution Anti-Maîtrise n'a pas atteint son but ultime, elle a sensibilisé à l'échelle internationale à la sous-représentation des profanes et dans la République des Nations Unies ; ce débat a conduit à la dissolution de son conseil de maître non-élu en faveur d'élections présidentielles démocratiques, qui ont été remportées par un profane nommé Raiko. Parallèlement, l'Avatar Korra a utilisé la maîtrise de l'énergie pour restaurer la maîtrise de ceux qui ont été victimes d'Amon, à l'exception des triades.

Hiroshi Sato a été arrêté et sa fille a pris le contrôle des Industries de l'Avenir. Cependant, peu ou pas de sociétés ont continué à faire affaire avec la société en raison des actions d'Hiroshi. La réputation de la famille Sato a été entachée à cause de lui et il a fallu des années à Asami pour la restaurer.

Liste des engagements majeurs connus[]

Anecdotes[]

  • La Révolution Anti-Maîtrise établit des parallèles avec un certain nombre de révolutions politiques du monde réel, y compris la Révolution Russe en 1917, les mouvements d'égalité des droits aux États-Unis dans les années 1920 et 1960, la Révolution Culturelle en République populaire de Chine dans les années 1940, et la Révolution Française à la fin du 18ème siècle.
Advertisement