Madame Macmu-Ling était le maître et l'enseignant de la société Cinq-Sept-Cinq, une organisation vouée à l'art de la poésie, et était elle-même un maître de l'art du haïku. Elle se portait toujours avec grâce et pouvait évoquer des images sans effort et avec éloquence, grâce à sa formation et à ses compétences en poésie. Macmu-Ling respectait et défendait les complexités de l'art et attendait des autres qu'ils fassent de même. Elle avait également peu d'égard pour ceux qui, à son avis, étaient incapables d'apprécier les grands arts et n'hésitait pas à utiliser son art pour essayer de faire de telles personnes des imbéciles. Madame Macmu-Ling habitait dans l'anneau supérieur de Ba Sing Se.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Un jour, lorsque Sokka s’écrase à travers une fenêtre du groupe de haïku de Macmu-Ling et s’excuse accidentellement sous la forme d’un haïku, elle le salue avec un haiku quelque peu honteux dans lequel elle le traite de "remarquable", les engageant ainsi dans un duel de haïku. Après un échange de trois haïkus chacun, Sokka a réussi à gagner le duel de poésie et Madame Macmu-Ling a quitté la scène défaite. Cependant, lorsqu'il a récité son haïku de victoire, Sokka a commis une erreur cruciale en utilisant une syllabe en trop, pour laquelle il a été soudainement jeté hors de la pièce.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Avatar, Le Dernier Maître de l'Air[modifier | modifier le wikicode]

Livre 2 : La Terre (土)[modifier | modifier le wikicode]

Anecdotes[modifier | modifier le wikicode]

  • Le nom de Madame Macmu-Ling a été inspiré par le nom de famille de Lauren MacMullan, qui a écrit l'épisode.
  • "Madame Macmu-Ling" contient cinq syllabes, un peu comme les première et dernière lignes d'un haïku.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .