Kenji était le gardien de zoo et propriétaire unique du zoo de Ba Sing Se. Il avait un frère aîné qui résidait également à Ba Sing Se.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Au cours de sa recherche d'Appa, l'Avatar Aang a visité le zoo de Kenji, observant son état de délabrement et l'inaptitude des enclos pour les animaux. Kenji, le propriétaire du zoo, a expliqué à Aang que son entreprise et lui étaient pris au piège dans un cycle dans lequel les administrateurs culturels de la ville, le Dai Li, ne financeraient pas son zoo car personne ne leur a rendu visite faute de financement.

Kenji, sans espoir, a dit à Aang comment il souhaitait pouvoir restaurer le zoo à son état antérieur. L'Avatar a suggéré de déplacer les animaux dans la zone dégagée juste à l'extérieur de la ville et a commencé à rassembler les créatures de Ba Sing Se.

Pendant ce temps, Kenji tenta frénétiquement de persuader les gardes d'ouvrir la porte ; bien qu’ils aient initialement refusé, les gardes ont changé d’avis quand ils ont vu une bousculade approchant du mur intérieur. Une fois que les portes ont été ouvertes, Aang a atteint l'autre côté et a créé des murs de terre pour sécuriser les animaux.

Aang acheva la construction avec facilité et bientôt un grand nombre de personnes affluèrent dans le nouveau zoo. Kenji remercia Aang pour son aide et lui dit qu'il devrait travailler avec les animaux. Cependant, les animaux du zoo ne sont pas les seules créatures à avoir suivi le sifflement d'Aang : de nombreux chats, chiens et autres animaux domestiques ont été placés par inadvertance à l'intérieur des enclos. Voyant cela, Kenji remarqua qu'il serait préférable que l'Avatar reste attaché à sauver les gens.

Famille[modifier | modifier le wikicode]

  • Broyeur d'organes (frère aîné)

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Avatar, Le Dernier Maître de l’Air[modifier | modifier le wikicode]

Livre 2 : La Terre (土)[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .