Wiki Avatar
Advertisement

Les biplans furent initialement inventés pour les Égalitaristes.

Les biplans ont été inventés par Hiroshi Sato. Ils furent d'abord utilisés par les Égalitaristes lors de la Révolution Anti-Maîtrise. Suite à la défaite des révolutionnaires, Asami Sato réaffecta la fabrication de ces appareils à une commercialisation pour aider les Industries de l'Avenir à surmonter ses difficultés financières. Depuis, les avions se sont un peu répandus et les Forces Unies en ont intégrés dans leur matériel.

Histoire[]

Un escadron de déplacement de biplan égalitariste ont pris en embuscade et détruit les cuirassés non préparés des Forces Unies.

Alors qu'une flotte de cuirassés des forces armés des Forces Unies entrait dans le port de la Cité de la République, plusieurs biplans Égalitaristes ont tendu une embuscade à la flotte, laissant tomber leurs munitions explosives sur les cuirassés sans méfiance. Pendant la bataille, le Général Iroh a tiré sur un biplan qui se dirigeait vers la barre de son navire, mais il a ensuite été jeté dans le port par une explosion causée par un coup accidentel à l'une des bombes du biplan. Après la bataille, les Égalitaristes sont sortis victorieux et ont réussi à neutraliser toute la première division en utilisant leurs nouveaux véhicules rapides.

Dans l'abri souterrain, le général Iroh, qui avait été sauvé par Korra, envoya un message au Commandant Bumi, l'avertissant de ne pas approcher la deuxième vague de renforts de la ville avant la neutralisation des biplans. Iroh, Bolin et Asami ont localisé l'aérodrome des Égalitaristes et ont décidé d'infiltrer la base.

Le Général Iroh a détourné un biplan Égalitariste et l'a utilisé pour abattre les autres avions.

Leur plan initial de sabotage des biplans avant leur décollage avait été contrecarré par leur capture, bien qu'après leur fuite, ils se soient néanmoins mis à détruire autant d'avions que possible. En atteignant les pistes d'atterrissage, le général Iroh a poursuivi un biplan qui roulait pour le décollage. Employant sa maîtrise du feu, il a tiré vers le biplan en mouvement et l'a détourné, forçant le pilote égalitariste à sortir et à déployer son parachute. Bien qu'Iroh ait trouvé le biplan difficile à contrôler au début, il a finalement réussi à prendre la queue du reste de la formation et a commencé à attaquer les autres avions, en utilisant les armes égalitaristes et ses propres flammes.

Après avoir efficacement retiré plusieurs avions ennemis, l'avion d'Iroh a été détruit lorsqu'un autre biplan a lancé un bola sur son hélice, faisant en sorte que ses pales cessent de tourner et que l'avion tombe du ciel. Il utilisa sa maîtrise du feu pour se propulser sur l'aile d'un autre biplan, où il détruisit le moteur du biplan qui l'avait précédé d'un coup de feu, avant de détourner avec succès l'avion qu'il pilotait. Cependant, son biplan a de nouveau été attaqué et endommagé à cause d'une bombe larguée par un autre avion au-dessus de lui.

Avant que le biplan attaquant ait eu la chance d'abandonner d'autres armes, Iroh a lancé une rafale de fléchettes de feu vers la baie de bombes ouverte, faisant exploser les bombes et détruire l'avion entier. Immédiatement après, le général a été forcé d'abandonner son biplan endommagé, car il se dirigeait directement vers la statue d'Aang sur l'Île du Mémorial de Aang. Après qu'Iroh ait sauté et attrapé la bannière égalitariste suspendue au bâton de la statue, l'avion s'est écrasé dans la tête de la statue, faisant tomber le masque géant d'Amon et révéler le visage d'Aang une fois de plus.

Pendant ce temps, sur le terrain d'aviation, Bolin a utilisé sa maîtrise de la terre pour détruire les pistes d'atterrissage individuelles, empêchant d'autres biplans de décoller, alors qu'Asami a piloté un mecha et détruit les autres biplans encore dans le hangar.

Asami Sato a remodelé les biplans Égalitaristes pour avoir un but plus commercial.

Six mois après la Révolution Anti-Maîtrise, Asami Sato avait modifié les biplans à des fins civiles et avait l'intention de distribuer les machines afin de sauver les Industries de l'Avenir de la faillite.

Lors d'une tentative de traverser un blocus de la Tribu de l'Eau du Nord au Pôle Sud, Varrick s'est révélé avoir également un biplan, qu'il a stocké dans son yacht pour l'utiliser comme une capsule de secours au cas où le bateau coulerait. Malgré l'absence d'une rampe, Asami a pu décoller avec l'aide de la maîtrise du feu de Korra et Mako, qui a fourni une propulsion supplémentaire. Rattrapant le vaisseau emmenant Tonraq et d'autres rebelles de la Tribu de l'Eau du Sud au Pôle Nord, Asami fit s'écraser le biplan comme une distraction, permettant à elle-même, Korra et Mako de monter à bord du vaisseau sans être détectés.

Après le sabotage répété des expéditions des Industries de l'Avenir, tous les biplans construits par l'entreprise ont été stockés dans un entrepôt par les docks. Cependant, toute la flotte a été volée sur les instructions de Varrick et stockée sur son cuirassé, le Zhu Li, où ils sont ensuite revenus en la possession d'Asami. Asami utilisa l'un de ces avions pour piloter Bolin et Mako assez près du campement du Nord au portail spirituel du Sud pour leur permettre d'attaquer les soldats du Nord qui y étaient stationnés. Cependant, l'avion a finalement été abattu par Desna et Eska, qui ont utilisé leur maîtrise de l'eau pour couper la queue de l'avion.

Les bandits du Royaume de la Terre ont utilisé un biplan pour patrouiller dans le ciel et voler les biens des autres transports aériens.

Dans l'après-guerre, les Forces Unies ont également acquis une flotte de biplans, qu'ils ont déployé pour défendre la Cité de la République contre l'attaque de l'Avatar Sombre pendant la Convergence Harmonique de 171 APG. Cependant, les avions ont été facilement détruits par Unalaq.

En 174 APG, au cours de l'anarchie dans le Royaume de la Terre, au moins un biplan fut acquis par un groupe de bandits, qui l'utilisa pour voler les vivres de Lefty destiné à l'État indépendant de Yi malgré les efforts de Kai et Opal pour les arrêter.

Design[]

Caractéristiques du moteur[]

Une seule explosion de feu au bloc du moteur d'un biplan Égalitariste le rendait inutile.

Les biplans ont un moteur à six cylindres en V dans une position centrale "tracteur" et deux moteurs à six cylindres en ligne à six cylindres dans une configuration "poussoir" montée sous le bord de chaque aile supérieure. Chaque moteur a une hélice à trois pales. Le placement des deux moteurs poussoirs sur l'aile supérieure, plutôt que d'être suspendu entre les deux ailes, permet au biplan Égalitariste d'être un excellent bombardier de plongée.


Caractéristiques des ailes[]

Les biplans Égalitaristes ont une portée inégale, une configuration d'aile décalée vers l'avant. L'aile inférieure a une conception d'aile de mouette inversée, et les deux ailes sont contreventées dans une configuration à deux baies. Les ailes ont un rapport d'aspect élevé, permettant des manœuvres exceptionnelles en alpha élevé. Les stabilisateurs arrières jumeaux ne servent pas de surface de contrôle et sont fixés en position ; les ailerons sont la seule surface de contrôle directionnelle. Le biplan de Varrick, en particulier, avait des ailes repliables, ce qui facilitait le stockage dans son yacht.

Caractéristiques de l'armement[]

Un biplan est capable de transporter jusqu'à quatre bombes ou torpilles.

Les biplans sont équipés de diverses armes de combat. Situé sur le dessous de l'avion se trouve une bombe qui abrite des explosifs de petites tailles mais puissants. Les biplans transportent quatre torpilles sous leurs deux ailes inférieures qui, une fois dans l'eau, poursuivent une trajectoire rectiligne par leur propre puissance et explosent à l'impact avec un autre objet. Afin de se défendre contre toute menace aérienne, les biplans ont un compartiment situé sous le cockpit qui est capable de tirer des bolas sur n'importe quoi derrière eux. Une fois tirées, les bolas s'emmêlent dans les hélices du biplan ennemi, ce qui provoque son décrochage. Contrairement à d'autres bolas utilisés par les mecha et certains bloqueurs de chi égalitaristes, ces bolas n'électrocutent pas leurs cibles. Cependant, ils sont plus fort que les bolas typiques, comme en témoigne leur capacité à s'enrouler autour des hélices d'un avion sans être déchiqueté.

Faiblesses[]

Un biplan égalitariste a été détruit par le coup direct d'un canon fonctionnant grâce à la maîtrise du feu.

En raison de leurs zones cibles relativement grandes, de leur construction soutenue par des jambes de force, de leurs composant inflammables et de l'absence d'armure défensive, les biplans peuvent être facilement détruits ou désactivés par un seul coup ; les maîtrises du feu, des éclairs et de la terre sont assez fortes pour détruire le bloc moteur ou les ailes. Des pointes d'iceberg peuvent être utilisées si l'avion vole assez bas. Leur absence de gouvernail mobile les empêche de faire des virages coordonnés, ce qui en fait un avion très difficile à piloter et à contrôler. Dans le même temps, comme mentionné ci-dessus, ils n'ont pas d'armes de combat contre les menaces aériennes. Les biplans doivent donc soit bombarder un avion adverse par le haut ou se mettre dans une position vulnérable pour tirer leurs bolas défensives face à l'arrière. Un dysfonctionnement du moteur provoqué par un gouvernail coincé peut entraîner la désintégration complète d'un biplan. Bien qu'efficaces et réussissant à soustraire la flotte du Général Iroh, les Égalitaristes ont perdu plusieurs avions à cause de ces faiblesses, même avec l'élément de surprise de leur côté.

Anecdotes[]

  • Les biplans accablant la flotte du Général Iroh sont parallèles à la prolifération réelle d'avions mettant fin aux cuirassés du 20ème siècle.
  • Le biplan est basé sur divers avions utilisés pendant les deux guerres mondiales.
    • La conception du châssis de l'avion a des similitudes avec l'Airco DH.4, un avion britannique conçu pour bombarder pendant la Première Guerre Mondiale, et est également assez similaire au Fairey Swordfish britannique.
      • Tout comme les biplans Égalitaristes ont rapidement neutralisé la flotte du Général Iroh, le Fairey Swordfish, l'un des derniers biplans jamais utilisés dans les forces armées, a joué un rôle décisif dans le naufrage du cuirassé allemand Bismarck.
    • Cependant, contrairement à leurs homologues de la Première Guerre Mondiale, ces appareils ne sont pas équipés d'armes aériennes, ce qui rend difficile l'attaque d'autres avions.
    • Bien qu'il s'agisse d'un biplan, la conception de l'aile de mouette inférieure créé des similitudes avec les Junkers JU 87 Stuka, un avion de bombardement en piqué utilisé par l'Allemagne nazie, ou l'Aichi D3A Val, un autre avion de bombardement en piqué utilisé par l'Empire du Japon, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ce style est également vu sur le Vought F4U Corsair, développé par les États-Unis pour sa flotte du Pacifique dans le même temps, mais à une extrémité beaucoup plus grande.
    • La configuration de la queue de l'avion est similaire à celles du Vickers Vimy, un bombardier biplan de la Première Guerre Mondiale.
  • La manière dont le Général Iroh, Bolin et Asami ont détruit l'escadron de biplan est très similaire à la façon dont Sokka, Toph et Suki ont détruit la flotte de dirigeables de la Nation du Feu soixante-dix ans plus tôt lors de l'arrivée de la Comète de Sozin.
  • L'attaque contre la flotte du Général Iroh ressemble à l'attaque sournoise du Japon impérial sur Pearl Harbor qui a coulé, ou fortement endommagé, une grande partie de la flotte américaine du Pacifique stationnée dans le port.

Références[]

Advertisement